Rencontres fragiles (en cours)

Une initiative de : Collège Montmorency, UQAM, professeurs et interprètes

Notion de technochorégraphie qui propose la réappropriation innovante de l’œuvre chorégraphique de Martine Époque, Le sacre du printemps, et l’intégration de projections numériques créées à partir d’un travail de capture de mouvement humain et de traitement de l’image.

Description du projet

Choisi dans le volet Projets en arts numériques, ce projet en technochorégraphie propose la réappropriation innovante de l’œuvre chorégraphique de Martine Époque, le Sacre du Printemps, et l’intégration de projections numériques créées à partir d’un travail de capture de mouvement humain et de traitement de l’image. Une production spectacle multidisciplinaire à la salle André-Mathieu de Laval est prévue. Cette création originale et intergénérationnelle impliquera des professeurs, des chercheurs, des étudiantes et des artistes professionnels sur une scène où Arts vivants et Arts numériques seront interreliés.